Discours du Président Ravalomanana 2 Octobre 2009

Publié le par Ny marina tsy maty

Message du Président Ravalomanana



Chers compatriotes


La conclusion des accords de Maputo nous a apporté une lueur d’espoir. Malheureusement malgré nos efforts de laisser de coté tout orgueil et ambitions personnels, en face nous nous sommes heurtés à un manque de volonté manifeste de rendre effectif lesdits accords.

Bon nombre de personnes lors des événements 2009 ne sont pas encore libérés alors que les arrestations arbitraires continuent, On assiste à un pillage organisé à grande échelle de nos bois et pierres précieux, avec une destruction massive de l’environnement. On court vers une catastrophe économique et humaine sans précédent, avec des milliers de perte d’emploi et la fermeture de beaucoup d’entreprises. Hausse incontrôlable de l’inflation et effritement inexorable du pouvoir d’achat, alors que nous ne sommes pas encore en période de soudure. Prolifération des actes de banditisme, créant un sentiment d’insécurité permanente au sein de chaque foyer. La bonne gouvernance qui était notre fierté auprès des bailleurs de fonds internationaux, n’a plus sa place mais c’est la corruption au quotidien qui est le mode de gouvernement. Défaut d’entretien et délabrement des infrastructures qui ont coûté chers aux contribuables, Non accès des enfants à l’école, faute de moyens et de kit scolaire, et même ceux qui étaient scolarisés ne le sont plus.


« Les intérêts supérieurs de la Nation » pour certains ne sont qu’un slogan vide de sens

Le G I C va se retrouver à Antananarivo le 06 octobre pour continuer ses travaux de recherche d’une solution pacifique à la crise malgache.


Je considère tout acte de nature à entraver le bon déroulement de cette réunion internationale, comme une volonté affichée de na pas résoudre la crise et signifiant un défaut manifeste de tout sens de patriotisme.

En conséquence, j’exhorte tou

s les patriotes à se donner la main pour la réalisation de cette réunion et de soutenir par la prière tous les participants.


Je crois que le meilleur héritage que nous tous vivants actuellement, puissions léguer à la postérité est un Madagascar modèle de développement, paisible et stable.

Nous malgaches n’auront plus à rougir des coups d’Etat comme mode de prise de pouvoir, et nous ne l’accepterons plus jamais.


Pour y parvenir :


· Nous devons faire respecter sans condition par tous les politiciens les résultats des urnes.

· Nous devons refuser tout adoubement par quelque moyen que ce soit et par quiconque d’un auteur de coup d’Etat.

Ce sont les principes que nous avions défendu à Maputo et qui sont conformes aux traités et conventions internationaux.


Aujourd’hui, nous tous, citoyens malgaches et membres du G I C avons le devoir de nous opposer à toutes velléités de maintenir Rajoelina ou Monja Roindefo à la tête du pays , même pendant la transition, tant qu’ils ne sont pas élus démocratiquement par la voie des urnes. Madagascar a suffisamment d’élites et patriotes honnêtes pour cela.


Armons nous tous de courage, Dieu nous protège


Marc RAVALOMANANA

02 octobre 2009


(Vu sur Pimaso)

Commenter cet article

mba dissertation 24/11/2009 14:59


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!