Communiqué du collectif de GTT International

Publié le par Ny marina tsy maty


Lettre ouverte aux médiateurs des accords de Maputo

Nous nous réjouissons de la signature d’une charte ayant pour objectif la tenue d’une future consultation électorale transparente dans les plus brefs délais qui nous permettra de sortir de cette crise politique éprouvante pour le peuple malagasy.


« Tsy misy mafy tsy laitra ny zoto »


Nous remercions les médiateurs pour leurs actions et leurs engagements personnels pour garantir l’application des accords et des leaders de 4 mouvances d’avoir fait fi de leur fierté et de leur orgueil.


«Ny olo-bodo no tsy miady fa izay to-fo mpamosavy »


Nous saluons les décisions de toutes les mouvances de mettre en avant l’intérêt supérieur de la nation par la réconciliation.


« Ramalina aza mifehy hazo tokana »


Nous constatons, en fin de la première semaine, des difficultés rencontrées dans l’application des accords, à savoir :


La poursuite par les politiques et une frange de l’armée, de leurs actes nocifs tels que la terreur, la barbarie sur le peuple malagasy ainsi que les actions de désinformations pour influencer les futures décisions qui seront discutées à la prochaine réunion de Maputo II et notamment concernant la présidence de la Transition.


Le non respect de la libération immédiate des détenus politiques par l’autorité de transition,conformément à l’accord no2 (article 2) et l’accord no 3 (article 1).


Les chantages subis par les détenus politiques et qui violent les droits fondamentaux de l’être humain, notamment la liberté d’expression.


La manipulation des médias publiques en véhiculant volontairement une fausse interprétation des accords ne peut qu’irriter l’état d’esprit, se finalisant encore une fois aux troubles.


Pour que la réconciliation nationale soit effective, nous demandons :


- La libération immédiate et sans conditions des otages conformément aux accords no 2 et no 3;

- La garantie de l’application stricte des accords et le respect des droits fondamentaux par les médiateurs;

- La neutralité de celui qui aura la responsabilité de la présidence de la Transition non impliqué dans le coup d’Etat;
- Que les médias jouent leur vrai rôle d’informer avec objectivité sans aucune influence politique ;
- Des sanctions sans réserve pour la non application des accords;
- Que la sécurité de tous soit garantie, facteur de stabilité et du retour au calme. Il est important de signaler que dans l’état d’esprit de tous ses concitoyens, seul le retour du Président Marc RAVALOMANANA à Madagascar permettra de croire à cette réalisation.

L’aide d’une Force d’Interposition Internationale indispensable sans équivoque devra être évoquée lors de Maputo 2.

« Tongotra mby an-dakana, tsy afaka miverina intsony ».


L’aboutissement des accords de Maputo correspond non seulement à la Charte des Nations Unies mais aussi à une finalité logique de toutes les mouvances. Il appartient à chacun de prendre toutes ses responsabilités en âme et conscience.


GTT international

Commenter cet article