TEMOIGNAGE DU 28 mars 2009: Repression sanglante

Publié le par Christiane

TEMOIGNAGE DU 28 mars 2009: Repression sanglante (dans Topmada.com)


J’apporte mon témoignage concernant l’intervention de l’armée à ambohijatovo samedi après midi. J’étais dans un appartement surplombant l’endroit de 1 heures du matin à &èheures j’ai tout vu, mais hélas je n’avais pas d’appareil photo. Les manifestants étaient pacifiques et avaient un service d’ordre qui les dirigeait. En fuyant Analakely, ils sont remontés à ambohijatovo talonnés par l’armée, les tirs de bombes lacrymogène, grenades offensives et tirs de balles réelles n’arrêtaient plus. Tirs de balles réelles car une balle s’est fichée dans le mur de l’appartement où j’étais à 1mètre au dessus de ma tête , j’aurais pu être une victime !
des bandes de personnes étaient derrière l’armée et jetaient des pierres aux manifestants et l’armée les laissait faire.J’ai même vu un militaire lancer des pierres. Les bombes lacrymogènes tombaient dans les cours des habitants, ça tiraient dans n’importe quel sens. Je tiens à dire que nous étions une huitaine de personnes sur le balcon et un militaire a levé son arme sur nous et nous a tiré dessus. Il nous était impossible de rester dans l’appartement envahi par les bombes lacrymogènes.Je pense qu’il a du se passer ainsi dans les autres habitations autour du marché d’ambohijatovo. Les manifestants ont été poursuivi par l’armée vers antaninarinina, au delà du tunnel d’ambanidia, on entendait des coups de feu nourris, un fil éléctrique a même été sectionné du côté de la station jovena ambohijatovo.
Si vous trouvez que tout ceci est normal, moi pas. (PR)
Au moment où je commence à vous écrire ce message, j’entends encore nos amis qui chantonnent “mitsangana ry tanora, mitsangana f’aza manana ahiahy…..” sous les tirs (balles en caoutchou ou réelles?!!, à entendre les bruits, je vous dirais que c’est bien des réelles), du côté d’Ambohijatovo. Je me suis trouvé un abri derrière l’église adventiste avec des gens et une fille qui a failli se faire écraser par la foule en fuite et un garçon blessé à la tête par des éclats de balles.
Des éclats de balles nous sont parvenues et sifflent au dessus de nos têtes!! Et les bombes lacrymogène sentent tellement fort qu’on n’arrête pas d’éternuer et nous sommes en larme à cause des bombes mais aussi de nos sentiments.
La question que nous nous posons tous, mes collègues de fortune et moi, c’est “pourquoi, mon Dieu, ces militaires : ceux qui attendaient sur la place du 13 mai et ceux du RM1 que j’ai vu de mes propres yeux sortir de leur camps et brandir leurs fusils, osent-ils tirer sur les gens qui manifestent, pacifiquement, sans piller, ni saccager, ni provoquer qui que ce soit?!!!”. Jusqu’où ça va aller? N’y a-t-il plus de loi ni de justice sur cette terre, et plus personne ne sait faire la part des choses mais tuer les innocents à causes de sous?!!!
Dans ma fuite, j’ai vu tombées et blessées 2 personnes que les autres ont tout de suite fait entrer dans une voiture.
Je viens de recevoir un message de la part d’un ami qui est encore parmi ceux qui sont restés à Ambohijatovo, qu’il y a 8 morts.
Et pourtant, 13 mai au l’Avenue de l’indépendance n’est pas une zone rouge.
TSY RARINY.(Insoutenable, Injuste)
Nous ne pouvons plus donc compter sur qui que ce soit!!
Qui pourrait nous aider dans cette impasse ? S’il vous plaît aidez-nous!!! A l’aide je vous en conjure!!! (PNR)
« 14h15 - Avenue de l’indépendance (devant le RM1) »
Après avoir participé à la grande manifestation populaire du jardin d’Ambohijatovo qui rassemblait des dizaines de milliers d’opposants au régime illégal d’Andry Rajoelina.
Le meeting comme les précédents s’est déroulé dans le plus grand calme. A la fin du meeting la foule se dirige vers l’avenue de l’indépendance. Je suis avec plusieurs centaines de personnes devant la caserne du RM1. Tout est calme, mais des grenades lacrymogènes sont lancées par des militaires devant le glacier. Puis soudainement et sans aucune sommation de rigueur les bérets qui stationnaient dans le RM1 tirent sur la foule dont je faisais partie.
Je m’enfuie vers le cinéma avec plusieurs personnes mais les militaires continuent à tirer dans notre direction. C’est la bousculade… des cris… la panique générale…
… Quel régime démocratique ose tirer sur une foule (femme et enfants y compris) désarmée et non agressive qui plus est hors « zone rouge » et sans sommation ????
Après le coup d’état militaire, puis la suppression unilatérale de la chambre des députés et du sénat, le racket des entreprises… jusqu’au irez-vous Monsieur le soi-disant Président d’une soi-disante HAT… Bel exemple de démocratie…(BC)
Répression maximum pour disperser la foule monstre venant d’Ambohijatovo pour rejoindre la place du 13 mai, envoi non stop de grenades lacrymogène et de tir en l’air de la part des gendarmes et des policiers qui a commencé vers 14H00 et qui continue encore en ce moment (15H15).
Les TGV-istes ” propriétaires de la place du 13mai” ne sont évidemment nullement inquiétés.
De retour d’Ambohijatovo, voilà les faits que j’ai constaté:
- les manifestants allaient rejoindre le 13 mai
- des foza attendaient au niveau de l’esplanade
- les foza se sont dispersés quand ils vont vue le trop grand nombre de manifestants
- des militaires présents au niveau du Glacier
- les militaires ont commencé à tirer des gaz lacry
- la foule n’a pas bougé
- les militaires ont insisté
- les manifestants ont commencé à reculer
- les manifestants ont continué à reculer, jusqu’au niveau de l’intersection tunnel ambohidahy
- des militaires en tenue verte sont sortis du camp RM1 et ont commencé à tirer en pourchassant la foule
- plusieurs blessés, il y a des morts mais on ne sait pas combien
- tout le monde a couru à gauche à droite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article